En 1905, le Canada était composé de 9 provinces. Il s’étendait de l’océan Atlantique à l’océan Pacifique. La Colombie-Britannique était située sur la Côte Ouest du Canada. C’était une province très différente des autres. Les Autochtones y vivaient depuis des milliers d’années. Les frères LaVérendrye ont exploré son territoire en 1743. Ils cherchaient un passage vers l’Asie. La colonisation européenne du territoire de cette province a commencé 100 plus tard. 

Dans les premières années, le territoire était exploité par la Compagnie de la Baie d’Hudson. Elle faisait le commerce des fourrures avec les Autochtones. La Colombie-Britannique a choisi de faire partie de la Confédération canadienne en 1871, car il y avait certains avantages:

  • sa population était majoritairement* d’origine britannique comme le reste du Canada,
  • son économie avait besoin du chemin de fer,
  • son besoin de délimiter son territoire était essentiel.

Les États-Unis étaient situés au sud et au nord de la Colombie-Britannique. Elle ne voulait donc pas que les États-Unis prennent possession de son territoire.

Les frontières

Du côté ouest, la Colombie-Britannique était délimitée par l’océan Pacifique. Du côté est, il y avait les montagnes Rocheuses et une frontière commune avec la province de l’Alberta. La province partageait des frontières avec les États-Unis au nord et au sud. L’État de Washington était au sud et l’État de l’Alaska était au nord. En 1905, la Colombie-Britannique était une province importante grâce à ses ressources naturelles variées et au chemin de fer. Elle était aussi l’endroit de transition pour le commerce avec l’Asie. Beaucoup colons* venaient vivre en Colombie-Britannique pour ces deux raisons. Ils venaient de partout dans le monde.

* majoritairement: qui a un plus grand nombre (en majorité)
* colon: première personne à s’établir dans une colonie

Piste d’enseignement FLS :
– utilisation de la majuscule (noms propres)

Auteur : Service national du Récit de l’univers social

Anglais (If available)