Les Puritains voulaient vivre une vie «pure». Ils ne croyaient pas au plaisir et à tout ce qui pourrait les empêcher d’entrer au paradis. Ils célébraient toutefois une fête chaque année. Pendant cette fête, ils remerciaient Dieu de leur avoir permis de survivre à leur première année en Amérique. Ils ont nommé cette fête “l’Action de Grâce”.

Habituellement, les Puritains mangeaient un genre de bouillie, c’est-à-dire un mélange fait de farine de maïs et d’eau. On en faisait cuire une grande quantité le dimanche pour en manger pendant toute la semaine pour le déjeuner et même le souper. Les citrouilles étaient aussi populaires. La viande principale était le porc salé.

L’Action de Grâce était célébrée en novembre juste après les récoltes. C’était donc une fête qui changeait de l’ordinaire parce qu’ils préparaient de bons repas avec plusieurs produits frais comme des légumes et des fruits. Cette fête célébrait aussi les produits offerts par les Autochtones qui permettaient aux premiers colons anglais du Massachusetts de survivre un premier hiver.

* paradis : endroit merveilleux où l’on va lorsqu’on décède

Auteur : Léon Robichaud | Version originale en français

See also – Traces of the past:

enEnglish