En 1745, les Iroquoiens avaient une organisation politique qui ressemblait à celle de 1500. C’était la même chose pour les Hurons et les Iroquois domiciliés qui habitaient près de Québec et Montréal. Ils avaient leur conseil au village, comme c’était la tradition. Les Iroquoiens gardaient aussi leurs lois. Ils nommaient encore leurs chefs et le clan était la base de leur société. Les Cinq Nations étaient toujours une confédération. 

Qu’est-ce qui a changé en 1745 ? Il y avait de nouvelles relations entre les Amérindiens et les Européens. Ces deux peuples ne voyaient pas toujours les choses de la même façon. Les Amérindiens domiciliés étaient-ils des alliés des Français ? Ou étaient-ils des sujets du roi français comme les colons ?

La vision des Iroquoiens domiciliés

Les Hurons et les Iroquois domiciliés se voyaient comme des alliés des Français. Ils ne se sentaient pas obligés de suivre les demandes du roi de France. Ils étaient autonomes. Le gouverneur de Nouvelle-France était considéré comme un chef qui aidait les gens à s’entendre ensemble, mais sans les obliger à lui obéir. 

La vision des Français

Les Français voyaient les choses différemment. Ils pensaient que les Amérindiens devaient être des sujets et obéir à leurs lois. Les Français se voyaient comme les maîtres du territoire. Mais comme ils avaient besoin des Amérindiens pour le commerce des fourrures ou pour protéger le territoire, ils faisaient souvent des compromis. 

Les relations entre les Amérindiens domiciliés et les Français n’étaient donc pas toujours faciles.

* conseil : groupe de personnes qui donnent leur opinion sur des sujets importants pour le groupe.
* confédération : regroupement de nations qui ont des idées communes et qui travaillent ensemble.
* domicilié : Amérindien converti à la religion catholique qui vit dans un village près des villages français.
* allié : ami.
* sujet : personne qui appartient au territoire d’un roi. Il ne participe pas aux décisions.
* gouverneur : représentant du roi dans une colonie.

Auteur:  Service national du Récit de l’univers social

 

 

Voir aussi :   Traces du passé

La punition

enEnglish