Le rôle des femmes et des hommes n’a pas beaucoup changé entre 1500 et 1745. Les tâches étaient encore séparées entre les hommes et les femmes, comme c’était le cas avant l’arrivée des Européens. Dans les villages de la vallée du Saint-Laurent, les missionnaires auraient mieux aimer que les hommes iroquoiens s’occupent de l’agriculture comme chez les Français. Cependant, l’agriculture était surtout une tâche pour les femmes. 

À cause du commerce des fourrures, des guerres et de l’arrivée des produits européens, il y a eu des changements dans la vie des hommes et des femmes iroquoiens. Par exemple, à cause des guerres et du commerce, les hommes partaient plus longtemps loin des villages. Ils ne pouvaient donc pas s’occuper de leurs tâches comme la pêche ou la prise de décisions. C’était alors les femmes qui devaient parfois prendre les décisions dans le village. Elles participaient aussi de plus en plus à la préparation des peaux pour le commerce.

 

Auteur:  Service national du Récit de l’univers social

enEnglish