Les principaux moyens de transport n’ont pas changé entre 1500 et 1745 : les Iroquoiens se déplaçaient toujours principalement à pied, en canot ou en raquettes, selon les saisons. Les lacs, les rivières et le fleuve étaient encore les voies de communication les plus importantes.

Les Français ont rapidement reconnu les qualités des canots et des raquettes. Ils les ont donc utilisés pour se déplacer. Comme ils ne savaient pas comment les fabriquer, les Amérindiens fabriquaient les canots et les raquettes et les échanger aux colons français et canadiens. 

En 1745, la nouveauté, c’était le cheval. Certains Amérindiens en possédaient un pour tirer un chariot* ou une carriole*. Ce nouveau moyen de transport leur permettait d’aller à Montréal ou à Québec pour vendre leurs produits. 

  

* chariot : voiture à 4 roues tirée par un cheval.
* carriole : voiture à deux roues tirée par un cheval. 

Auteur:  Service national du Récit de l’univers social

enEnglish