René-Robert Cavelier de La Salle est arrivé en Nouvelle-France en 1667. Il s’est installé sur l’île de Montréal où habitait son frère. Parce qu’il aimait l’aventure et l’exploration, il souhaitait trouver une passage pour aller en Chine. Son voyage a été un échec. Pour se moquer de lieu, les gens ont appelé «la petite Chine» l’endroit duquel il est parti en voyage. 

Le nom est resté et cette partie de l’île de Montréal s’appelle encore aujourd’hui «Lachine». Le gouverneur* Frontenac supportait et protégeait les projets de La Salle. Il lui a demandé de fonder le fort Frontenac, sur le lac Ontario. Pendant quelques années, La Salle a exploré la région des Grands Lacs et a fondé plusieurs postes de traite. C’était le commerce des fourrures qui apportait de l’argent pour payer les explorations. 

La Salle a abandonné ses rêves de se rendre en Chine et il est parti à la découverte du fleuve Mississippi. C’était un fleuve immense à découvrir. En 1682, il a été le premier Européen à descendre ce fleuve jusqu’au golfe* du Mexique. Il a pris possession du bassin* de Mississippi au nom du roi de France. Il a nommé cette région la «Louisiane» en l’honneur du roi Louis XIV. 

Plusieurs explorateurs

D’autres explorateurs français ont participé à la découverte de l’Amérique du Nord. Par exemple, La Vérendrye a exploré l’intérieur du continent alors que Radisson a davantage exploré le nord et a atteint la Baie James.

* gouverneur: représentant du roi en Nouvelle-France.
* golfe : partie d’une mer ou d’un fleuve qui rentre dans les terres. 
* bassin : endroit d’où part  l’eau qui va dans un fleuve.

Auteur :   Léon Robichaud

 

Voir aussi:  Traces du passé:

English