La plupart des Canadiens étaient des paysans qui travaillaient la terre. Après avoir enlevé les arbres de leur censive*, ils devaient la cultiver pour nourrir leur famille. La nourriture en plus leur permettait d’acheter des objets qui venaient de la France (sel, tissu et vin) ou des objets fabriqués par des artisans (outils, souliers).

Le pain était l’aliment le plus mangé par les paysans. Il fallait avoir assez de blé pour avoir de la farine qui servait à fabriquer le pain. Les pois étaient aussi importants pour l’alimentation des paysans. Sur les terres, il y avait des champs juste pour les pois. Pour nourrir les chevaux, il fallait faire pousser de l’avoine. Selon les régions, les gens faisaient pousser d’autres céréales comme le seigle, l’orge et le sarrasin. 

Pendant l’été, les vaches, les boeufs et les chevaux mangeaient l’herbe à l’extérieur. En hiver, il fallait du foin*. Il y avait juste assez de foin pour quelques animaux. Les autres bêtes étaient tuées ou vendues au début de l’hiver.

Le fumier* des animaux était étalé dans les champs pour améliorer les récoltes. Comme les agriculteurs n’avaient pas assez d’animaux pour étaler du fumier dans tous leurs champs, ils cultivaient seulement une partie de leur terre et laissaient le reste se reposer. Le fumier était réservé pour le grand jardin où poussaient les légumes (oignons, courges, concombres) et un peu de tabac.

Qu’est-ce qu’on vendait au marché ? On pouvait seulement vendre ce qui se gardait bien. Ils vendaient du blé qui serait exporté vers Louisbourg ou vers les Antilles. Lorsque les paysans habitaient près de la ville, ils pouvaient vendre des fruits, des légumes, du beurre et des oeufs. 

La vie quotidienne, l’alimentation et l’agriculture, tout tournait autour du blé. Après avoir récolté le blé à la fin de l’été, il était mis dans une grange. Pendant l’hiver, il fallait battre le blé pour séparer le grain. Le grain servait alors à fabriquer de la farine. Le pain était cuit dans le four dans la maison de chaque famille.

Il fallait environ 10 ans pour qu’une famille puisse vivre de sa terre. La vie des paysans demandait beaucoup de travail. Cependant, les paysans canadiens vivaient mieux que les paysans français.

* censive : terre des paysans dans une seigneurie. 
* foin : céréale pour les animaux.
* fumier : caca des animaux.

Author: Léon Robichaud

 

 

Voir aussi:  Traces du passé:

English