En Nouvelle-France, la colonie* était divisée en grandes bandes de terres, longues et étroites, devant un fleuve Saint-Laurent ou un autre cours d’eau. Les terres étaient placées de cette façon, car l’accès à l’eau rendaient l’agriculture et les communications plus faciles. 

Premièrement, les terres étaient données aux seigneurs par le gouverneur* et l’intendant*. Sur sa seigneurie, le seigneur gardait une terre pour cultiver et pour construire un manoir, sa maison. À côté, il y avait un terrain pour l’église. Quelques années plus tard, des marchands, des artisans* et un notaire* venaient s’installer proche de l’église. Un village était alors né. 

Le seigneur faisait aussi construire un moulin. Le moulin servait à transformer le blé des paysans en farine. Dans la seigneurie, il y avait aussi une « terre de la commune ». Les habitants de la seigneurie (appelés des censitaires) y laisser leurs animaux manger l’herbe. 

Un colon, comme Nicolas Choquette, devait demander au seigneur une terre pour s’installer. Nicolas recevait une « censive » (une terre) pour laquelle il devait payer une rente (un prix) chaque année au seigneur. 

Lorsqu’un censitaire recevait une terre, il habitait chez un voisin pendant un ou deux ans. Il devait défricher* sa terre avant de commencer à la cultiver. Il fallait couper les arbres, enlever les pierres, arracher les souches (la base des arbres avec les racines. 

Après deux ans de travail, le colon a construit sa première maison et une grange (bâtiment pour les animaux et les céréales) en bois. Quelques années plus tard, il devait construire une nouvelle grange pour ses récoltes et ses outils de travail. Une étable servait pour garder les animaux comme les vaches, les cochons, les poules et les chevaux.

* défricher : enlever les arbres et les racines sur une terre afin de la préparer à la culture et à la construction. 
* colonie : territoire qui appartient à un pays. 
* gouverneur : plus important représentant du roi en Nouvelle-France. 
* intendant : représentant du roi en Nouvelle-France. 
* artisan : personne qui crée des objets de ses mains. Exemple : le boulanger fait son pain. 
* notaire : personne qui écrit les papiers lors d’évènements importants comme un mariage, le don d’un terrain.

Auteur: Léon Robichaud

 

Voir aussi:  Traces du passé:

Liens

English