Les Algonquiens étaient nomades, c’est-à-dire qu’ils n’avaient pas d’habitation fixe et ils se déplaçaient d’un campement à un autre. En été, ils formaient de grands groupes et ils installaient leur campement près d’une rivière ou d’un lac. Ils passaient tout l’été au même endroit et ils pêchaient du poisson pour se nourrir. En hiver, ils installaient leur campement dans la forêt. Ils pouvaient chasser le petit et le gros gibier pour se nourrir. Le gros gibier, comme l’orignal, était plus facile à chasser l’hiver parce qu’il se déplaçait lentement dans la neige épaisse.

Se disperser* pour survivre

Les Algonquiens se nourrissaient surtout de viande. En hiver, ils se dispersaient en petites bandes pour ne pas chasser sur le même territoire. Quand il n’y avait plus de gibier à chasser à un endroit, ils se déplaçaient vers un endroit où la chasse était meilleure. Dans un même hiver, les Algonquiens déplaçaient plusieurs fois leur campement. Ils restaient au maximum 15 ou 20 jours au même endroit.

* campement : endroit où l’on installe temporairement une maison
* disperser : se séparer en petits groupes et s’éloigner les uns des autres
* gibier : animal que l’on chasse

Auteur: Alexandre Lanoix | Version originale en français

See also:  Traces of the Past   — A new discovery
 
 


Important concepts and big ideas:

Habitation – Habitation
Nomad – Nomad
Resources – Ressources
Subarctic climate – Climat subarctique
Subsistence – Subsistance

Anglais (If available)