Trucs et conseils d’enseignants

Conseils généraux

Conseils généraux
• Faites en sorte que votre projet de collaboration reste simple. Plus il sera simple, mieux cela vaudra, en particulier si l’expérience est une première. N’oubliez pas le principe KISS (de l’anglais keep it simple, silly! ou en toute simplicité).
• Ayez toujours un plan B parce que tout peut aller de travers, en particulier la technologie!
• Essayez d’organiser des réunions face à face. Skype fonctionne bien à cette fin.
• Guidez ceux qui se portent volontaires dans votre classe. Précisez bien leur rôle, leurs responsabilités et les tâches à accomplir.
• Si l’on travaille avec des élèves plus âgés, il faut s’assurer de leur volonté de s’impliquer tout au long de l’année.
• Les instructions doivent être claires, et les élèves doivent savoir en tout temps ce qu’ils ont à faire.
• Soyez patients!
• Utilisez votre temps de manière constructive! Le temps est limité pendant l’année scolaire; il est essentiel d’en ménager pour des rencontres face à face. C’est un bon moment pour faire un remue-méninges et essayer sur-le-champ de nouvelles technologies en vue de décider les activités à venir. C’est aussi une excellente occasion d’échanger des idées avec des collègues et de poser des questions.
• Plus le plan sera structuré mieux les élèves sauront ce que vous attendez d’eux.
• Il est important en outre de s’assurer le soutien d’une ou d’un spécialiste des TI ou d’un ou d’une collègue capable de résoudre les difficultés techniques.
• Il importe d’avoir un plan pour sauvegarder le matériel.
• Les documents « Outils technologiques » sur le site de PELIQ-AN constituent une bonne ressource.
• Dropbox est un outil très efficace pour partager les travaux avec une autre classe.
• Il est très utile de créer une adresse courriel pour la classe.


La formation d’équipes

• Tenez compte des personnalités, des capacités, du sexe, des besoins spéciaux, etc., quand vous formerez les groupes et mélangerez les élèves des deux classes.
• Les élèves sont plus à l’aise lorsqu’ils font équipe avec un pair de leur école et deux élèves de l’autre école.

Les projets

Les projets
• Quand vous planifiez le projet, notez à l’avance toutes les étapes, du début à la fin, pour que votre objectif final soit bien clair. Il vous sera plus facile de déterminer les besoins des élèves et les vôtres. Cela vous aidera également à voir vos limites et à comprendre ce qu’il faut faire pour assurer la réussite du projet.
• Désigner des élèves experts comme personnes-ressources pour le projet.
• Dès le début, cibler le projet de classe, les moyens et les objectifs.
• Avec des élèves très jeunes, s’assurer qu’une grande partie du projet est faite lors des rencontres plutôt qu’à distance, pour ne pas alourdir la tâche de l’enseignant.
• Prévoir qu’il faut souvent poursuivre le travail chacun de son côté après une rencontre entre les classes.
• Consacrer une plage horaire hebdomadaire au projet.
• Avant de choisir un projet, déterminez de quelles technologies vous disposez et ce qui est faisable. De quels autres équipements aurez-vous besoin (câbles, applications, wifi, logiciels, etc.)? Pourrez-vous les obtenir facilement? Avez-vous accès à une forme de soutien, au besoin?
• La technologie est utile en ce qu’elle encourage la communication entre les rencontres, mais elle ne vous est pas nécessairement indispensable pour atteindre le but ultime de l’échange linguistique. Le succès global de votre projet dépend davantage de la planification, de la coopération et des buts fixés.
• Faites en sorte que le projet reste simple. N’oubliez pas les objectifs, fixez des buts précis pour chaque jour passé avec le groupe et déterminez ce qu’il faut accomplir entre ces visites.
• Laissez aux élèves le temps de se familiariser avec les applications avant le début du projet. Il leur sera plus facile d’y travailler ensuite.


Les visites

Les visites
• Recourez à des bénévoles, si vous le pouvez, ou faites appel à des enseignants, des auxiliaires ou des techniciens disponibles, qui pourront vous aider pendant les visites ou d’autres activités de collaboration.
• Si cela est possible, planifier la visite de l’école lorsque certains groupes de l’école font une sortie. De cette façon, il y a des classes libres, des chaises disponibles et moins d’élèves à surveiller lors des récréations ou pendant l’heure du dîner.
• Il pourrait être utile d’établir pour les pauses et le repas de midi un horaire différent de celui du reste de l’école.
• Quand vous planifiez une visite de la classe jumelle, il est très important d’aménager l’espace. Est-il suffisant pour les activités prévues? Devez-vous réserver d’autres locaux auprès de l’école?
• À quel endroit les élèves en visite pourront-ils ranger leurs vêtements, leur repas, etc.? Comment les pauses se dérouleront-elles? Est-ce que les enseignants autres que le ou la titulaire vont tout de même donner leurs cours?
• Pensez à des repas chaud, au recours à un traiteur, à la supervision et à ces cours qui ne sont pas donnés par les titulaires.
• Prévenez vos collègues de la visite.
• Décidez à l’avance, avec votre partenaire, de la manière d’obtenir l’attention des deux groupes, de faire la discipline et de former les groupes.
• Prévoyez des activités qui permettront à chacun et à chacune de faire connaissance. Le travail doit se faire en collaboration, pour que chacun et chacune puissent y contribuer.
• Puisque vous travaillerez avec des gens que vous ne connaissez pas, il pourrait être nécessaire de passer en revue les règles du travail d’équipe : respecter les idées des autres, faire connaître son opinion, etc.
• Prévoir de l’animation lors des récréations pour éviter les conflits entre les deux groupes ou les autres élèves de l’école.
• Prévoyez des « pauses mouvements » pour aider les élèves à se concentrer sur leur travail.